Le 9 décembre 2023, une délégation de Compagnons de Fidélité Gaulliste de Normandie était réunie autour de la tombe de notre Président fondateur, Jacques Duchez, dans le cimetière de Ouistreham-Riva-Bella afin de lui rendre hommage, un an jour pour jour après son décès. Romain Bail, maire de la commune, nous faisait l’honneur de sa présence.

Au cours de cette cérémonie, sobre et recueillie, une gerbe en forme de croix de Lorraine a été déposée par Franck Leconte, Président, Romain Bail, maire et Jacqueline Baruffolo, vice-présidente, avant que ne résonne notre hymne national « La Marseillaise » chantée a cappella par les Compagnons emmenés par Michel Leboeuf.

Le texte intégral de l’intervention de Franck Leconte, Président, est le suivant :

« Il y a un an jour pour jour, Jacques Duchez, notre Président, nous quittait à l’âge de 94 ans.

De nombreux Compagnons, affectés, tristes, émus, étaient alors venus lui témoigner leur profond attachement et leur indéfectible reconnaissance lors de la cérémonie d’obsèques qui s’est tenue le 9 décembre 2022 en l’église St-Samson de Ouistreham-Riva-Bella.

Aujourd’hui, nous sommes venus pour nous incliner respectueusement devant sa sépulture et renouveler la marque de notre respect.

Oui, Président, nous sommes venus pour déposer devant votre dernière demeure une gerbe en forme de croix de Lorraine, vous dont la vie a été inspirée et ce, dès le plus âge, par ce symbole de la Résistance, d’une France libre et indépendante, d’une fidélité sans faille au Général de Gaulle, vous qui fûtes de tous les Mouvements formés en soutien de l’action du Général, dans la guerre comme dans la paix, dans le Gaullisme d’opposition comme dans celui de Gouvernement, dans la victoire ou dans la défaite.

Nous sommes venus parce que nous n’oublions pas votre exemple, votre ferveur, votre abnégation et votre persévérance.

Nous sommes venus également vous assurer de notre Fidélité : Fidélité à nos origines et à notre fondateur, Fidélité aux principes que vous avez toujours défendu, Fidélité à cette immense croix de Lorraine que vous avez fait édifier avec l’aide de votre plus proche Compagnon, Jacques TESNIERE, sur le rivage qui a vu le Débarquement du Chef de la France combattante le 14 juin 1944 et qui a été inaugurée le 16 juin 1990 en présence notamment de l’Amiral Philippe de Gaulle, Pierre Messmer, Maurice Schumann, Raymond Triboulet et Jacques Chirac. Fidélité également à la stèle De Gaulle inaugurée à Caen en 1990 et devant laquelle nous nous regroupons deux fois par an, chaque 18 juin et chaque 9 novembre pour commémorer le décès du Général. De cette stèle d’initiative associative, nous en avons fait désormais le lieu de la cérémonie officielle marquant la Journée nationale commémorative marquant l’Appel du Général de Gaule dans le département du Calvados.

Nous sommes aussi venus pour vous rendre compte de notre action menée depuis votre disparition pour la préservation de l’héritage du Général, pour la survie des principes et des valeurs qui fondent le Gaullisme, pour notre Comité.

Aujourd’hui, Président, comme des soldats devant leur Chef, nous vous rendons compte.

Nous vous rendons compte que le comité Fidélité Gaulliste de Basse-Normandie que vs avez créé, est devenu le comité Fidélité Gaulliste de Normandie comme en atteste l’inscription sur son drapeau, qu’il continue de prospérer et de regrouper des Femmes et des Hommes de bonne volonté qui partagent cette envie de contribuer à l’enrichissement et à la valorisation du patrimoine mémoriel gaullien en Normandie et qui souhaitent continuer d’affirmer, inlassablement, avec obstination, une pensée et une présence Gaulliste en Normandie.

Nous sommes venus vous assurer que nous inscrivons nos actions dans la droite ligne de nos pères fondateurs, dont vous êtes, avec le Dr Henri Buot, Louis Borderieux et Raymond Triboulet.

Nous sommes venus vous dire que tant de nos Compagnons, au cœur pur et fidèle, sont animés par la passion de servir et de transmettre la mémoire gaullienne auprès des plus jeunes car nous pensons comme vous l’avez toujours pensé vous-même, que le Gaullisme doit constituer une référence et aussi et surtout une source d’inspiration, d’espérance et d’ardeurs nouvelles pour les jeunes générations en quête de sens. C’est dans ce cadre que nous avons remis le 14 juin dernier, devant la croix de Lorraine que vous avez offerte à la Normandie, le drapeau des « Cadets du G – les jeunes de Fidélité Gaulliste de Normandie », à notre jeune porte-drapeau, Adrien Haguiephal. C’est dans ce but également que nous avons fait de la journée commémorative du 14 juin 1944 une initiative pédagogique et mémorielle inscrite dans le cadre du Trinôme Académique, que nous avons accueilli devant notre croix de Lorraine, les jeunes de la promotion de l’Ecole des Commissaires des armées, que nous accueillons chaque année la promotion des Cadets de la Gendarmerie Nationale qui emprunte les chemins de la mémoire gaullienne au cours de leur « Marche au Calot » et que nous participons à l’animation des Journées défense et citoyenneté exceptionnelles autour de la mémoire du 18 juin 1940.

Président, nous sommes venus vous assurer que vos troupes sont non seulement toujours debout et en ordre de marche mais en plus confortées par de nouvelles et jeunes recrues car aujourd’hui, force est de constater que pour notre société bien malade et désemparée, le Gaullisme doit apparaitre comme étant un idéal empreint de tradition et de modernité, capable de rassembler et d’unir un Peuple, que trop de forces appellent à la division, au repli sur soi, au séparatisme.  

Cher Président, la Flamme que vous avez su allumer continuera de briller car nous en sommes résolument les braises ardentes ».                                     

Crédits photographiques : Claude Marchetti.